Au secours, je ne maigris pas d’où je veux!

Combien de fois ai-je entendu cette phrase? « Je ne maigris pas d’où je veux et pourtant je suis le régime à la lettre! »

Comme c’est difficile à expliquer tant les personnes sont différentes. (si seulement j’avais une baguette magique cachée sous mon bureau au cabinet, j’en aurai fais des heureuses, croyez-moi!).

Pourquoi on ne maigrit pas toutes et tous pareil? Tentatives d’explications…

Première différence: les hommes et les femmes. Les hommes maigrissent plus vite car ils ont plus de masse musculaire, c’est un fait. De plus, l’amaigrissement se fait en général au niveau de l’abdomen. Pour se remodeler, il faut faire du sport et cela marche très très très bien sur eux. Pourquoi? parce que, justement cette masse musculaire réagit!

Les femmes, elles, ont plusieurs morphotypes. La femme ronde du bas (arrondie des hanches, jambes, cuisses et fesses), a souvent de la cellulite. C’est en partie hormonal. La cellulite, par d’ailleurs, est plus visible chez certaines car les fibres ne sont pas positionnées de la même façon. La graisse et l’eau ne se stockeront pas harmonieusement. Le « rendu » dans le miroir ne sera bien évidement pas le même. Ces femmes « rondes du bas » ont tout d’abord une forte hérédité: les femmes de la famille sont souvent aussi « rondes du bas ». Pour lutter contre cette génétique encombrante, elles doivent adapter leur alimentation en consommant plus de protéines, réduire les graisses et sucres rapides ainsi que le sel (qui favorise la rétention d’eau).

Il y a des femmes avec du « ventre », fines ou pas au niveau des jambes, elles ont souvent tendance à grossir au niveau de la poitrine aussi. Là, il faut agir en réduisant les quantités ingérées et en limitant fortement les sucres. Tout est une question de personne, chacun réagit à un régime différemment. Ce sont des généralités.

Quand on maigrit, il faut perdre principalement de la graisse et non pas du muscle. Je dis cela car toute perte de poids s’accompagne d’une diminution de la masse grasse, masse maigre (muscles) et d’eau. L’alimentation joue un rôle principal: l’apport de protéines doit être suffisant au risque de maigrir (là tout va bien), perdre des muscles et devenir maigre et flasque (là, non merci)!

Tout ceci pour dire que l’on peut optimiser l’atteinte des zones ciblées. Mais, car il y a un mais, si l’on a  toujours eu des hanches très larges, on peut faire fondre l’enrobage autour mais on ne pourra pas raboter les os. Arrivera un moment où, ce sera la poitrine, les bras et le visage qui se creuseront au détriment des hanches (qui s’affineront toujours un peu mais en moins grande proportion). On ne peut rien contre la génétique, euh si… la chirurgie parfois, mais à quels prix…

Pour obtenir le résultat sur chacun(e), adapter son alimentation et faire du sport pour remodeler les muscles restera la solution la plus efficace (en même temps, si on reste 12h par jour devant son écran de télé à manger du pop corn, c’est pas comme ça que l’on aura un physique musclé, svelte ou même « raffermi »). Il ne serait pas harmonieux d’accentuer une différence de volume juste pour perdre 1 cm de tour de cuisse, non?

Trouver sa propre harmonie corporelle, c’est plutôt cela l’objectif.

Vous en pensez quoi vous?

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s