Polémique : lait ou pas ?

Depuis quelques années maintenant on assiste à une polémique sur le lait et les produits laitiers.

En effet, il est dit qu’il ne faudrait plus en consommer. Il est accusé de causer de nombreux maux.

Qu’en est-il vraiment?

Pour nous, diététiciens, je rappelle, seuls professionnels experts en nutrition, les produits laitiers gardent leur place dans l’alimentation. Ils existent des exceptions: allergie au protéines de lait de vache et tolérance personnelle.

Pour la santé osseuse, le calcium du lait est très important car il est biodisponible c’est à dire bien absorbé et fixé. Le lait contient en effet la vitamine D, des protéines spécifiques et le phosphore nécessaires à cette absorption et cette fixation.

On entend, de la part de certaines autres professions médicales et paramédicales, un discours négatif sur le lait. Il causerait rhumatismes, cancer etc. Il faudrait trouver le calcium « ailleurs ». Non. Nous n’atteignons pas les apports conseillés grâce aux amandes, noisettes, choux etc. Il est impératif d’obtenir 900mg  (jusqu’à 1200mg pour les adolescents) minimum de calcium par jour (60% de celui-ci provient des produits laitiers pour l’enfant et l’adolescent). D’après une étude du Crédoc, le groupe des produits laitiers est, pour les enfants et les adultes, la première source d’apport en Calcium, Phospore, Zinc et vitamine B2.

En ce qui concerne l’éviction du lait pour les enfants sujets aux allergies, c’est une erreur car la consommation de lait n’augmente pas la survenue d’allergie, même si l’allergie aux protéines de lait de vache existe et qu’elle justifie, ELLE, l’éviction.

On entend aussi que le lait augmente les douleurs de la polyarthrite rhumatoïde. Je pense que cela peut être essayé par chacun pour voir SI cela soulage la douleur même si aucune preuve scientifique ne le confirme. Cependant, je reste d’accord avec la HAS ( Haute Autorité de Santé) pour dire que ce régime est dangereux car très carencé.

Les aliments, à tour de rôle, sont acteurs de rumeurs insensées. Ce qui est grave à mon sens est que les professions de santé y contribuent. « Chacun son métier », comme on pourrait dire!!!

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Polémique : lait ou pas ?

  1. Mélissa dit :

    Tu as tout à fait raison dans ton article par contre ( et je parle en tant que professionnel de santé) je trouve que nous sommes injustement incriminé!Je ne suis pas concernée car de toute façon je trouve cela injuste tout comme toi d’exclure tel ou tel aliment sans raisons valables. Par contre je pense que chacun est libre d’avoir un avis sur les aliments dès qu’il se justifie diététicien ou pas.
    Si je prends l’exemple de ma profession d’infirmière, il est difficile de dire :3à chacun son métier!!! « A l’hôpital, il y a rarement (si c’est jamais) de diététicienne dans chaque service, c’est notre rôle d’éduquer les malades sur un régime diabétique ou autre par exemple ( on a des base en diététiques dans notre formation), d’ailleurs nous devons contrôler les plateaux repas avant de les distribuer. A nous aussi de faire un peu de psychologie… Bien sûr notre rôle ne remplace pas le votre ni celui des psychologues mais en attendant votre passage, nous devons bien agir!

    • gaelle dit :

      Quand je parle de profession de santé, c’est surtout beaucoup (pas tous) ostéopathes, naturopathes… qui donnent des régimes sans laitages. Là, oui à chacun son métier: je ne me vois pas conseiller à un patient de prendre tel ou tel médicament pour son mal de dos ou lui conseiller tel type de massage, non? Je l’envoie voir un kiné ou son médecin traitant ou un ostéopathe (souvent vers le même, il a les mains en or!).
      C’est vrai qu’à l’hôpital il n’y a pas assez de diététiciennes (pas assez d’argent pour les cratéions de postes…). Les infirmières ont effectivment des bases de diététique pour l »éduction du patient, tant mieux. Je n’ai encore jamais vu une infirmière dire à son patient de ne pas consommer de laitage du tout! S’il ya bien une profession raisonnable sur ce coup, c’est bien l’infirmière (j’ai des amies infirmières, des patientes aussi).
      A + Mélissa 😉

  2. Mélissa dit :

    ah oui d’accord alors là oui je comprends mieux ce que tu veux dire!!
    PS: je coche la notification pour recevoir les nouvelle réponse par mail, mais en fait je reçois rien!
    A +!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s